AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Les matins sont si difficiles [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: Les matins sont si difficiles [libre]   Mer 22 Juil - 3:44


<< Les matins sont si difficiles...>>


    La soirée avait été le fruit d'une grande surprise pour Calvin, il avait prévu de retourner dans sa résidence, Hartley, pour regarder tranquillement la télévision en compagnie de ses "colocataires" et passer une soirée normale pour finir au lit assez tôt afin de se reposer et d'être frais et disponible dès le levé du soleil... ça c'était le programme qu'il avait prévu en sortant du bâtiment d'administration, il avait été réglé quelques papiers pour sa première année en droit, rien de très important. Mais il n'avait pas prévu le programme de ses nouveaux amis, une chose à laquelle il aurait dû penser... en tout cas eux ils avaient pensés à lui car Calvin sortit du bâtiment d'administration, mais il n'arriva jamais à sa résidence ce soir-là... sur le chemin il a été "kidnappé" par ses amis venus le chercher en voiture pour aller faire la fête, et donc au lieu de rentrer en forme vers 20h00 chez lui... il ne rentra que dans les alentours de 6 heures du matin dans un piteux état pour tomber, habillé, sur son lit pour s'endormir dans la seconde qui suivit. Mais il avait encore oublié quelque chose... une deuxième erreur... son réveil... celui-ci sonna deux heures plus tard car il avait un rendez-vous pour une réunion à laquelle il se présenta endormi, mais propre car il avait réussi à prendre une douche, mais malheureusement il n'avait pas réussi à prendre son petit-déjeuner, pas assez de force pour le préparer. Tout cette souffrance pour une réunion dont le sujet était comment réussir sa première année de droit, c'est le genre de réunion où on voit tout les professeurs qui vous donnent chacun son tour les mêmes conseils que ceux que l'on donne à des élèves à l'école primaire : réviser et travailler quotidiennement. Ce fut bien sur une heure durant laquelle il n'apprit rien... encore une heure de perdue qu'il ne pourra jamais rattraper durant sa courte vie.

    Ce fut pour toutes ces raison qu'à dix heurs du matin Calvin se présenta dans la café étudiant dans une tenue de camouflage afin que l'on ne voit pas son état qui était plus proche de celui d'un mort-vivant que d'un être humain. Cette tenue était composé de quatre éléments... en premier il avait une paire de ray-ban fixé sur son nez dans le but de cacher ses yeux rouges qui étaient à moitié fermés tout en gardant une attitude cool. Ensuite il y a le bonnet, ça c'était occasionnel, il n'avait pas eu le temps de se coiffer et donc c'était la guerre au milieu de ses cheveux. Et enfin il y avait le tee-shirt blanc et le jeans, ça c'était pour paraître normal, même s'il se demandait toujours s'il avait mis la même chaussette à ses pieds, mais il ne préférait pas le savoir, et de toute façon il avait besoin de beaucoup de café et d'un croissant pour survivre. On le servit et après il se dirigea vers une table libre où il posa son plateau sur lequel on pouvait voir deux cafés et un croissant... il se posa bien au fond de sa chaise et ferma les yeux quelques instants... il avait complètement oublié ce qui s'était passé la veille, il avait d'énormes trous noirs. Certaines images apparaissaient de temps en temps dans son esprit, mais pour l'instant il était surtout fixé sur son mal de tête qui devenait de plus en plus important au fil des heures... Jules Renard, un écrivain français, avait dis que << Tous les matins en se levant, on devrait dire : "Chic ! je ne suis pas mort !">>. Mais là Calvin se demandait s'il n'allait pas se jeter sous une voiture afin d'en finir avec cette douleur à la tête... ce fut avec cette idée en tête qu'il attaqua son premier café.

    Il ne faut jamais croire que la vie d'un étudiant populaire était si simple que ça, il fallait répondre présent à chaque fois que la bande décide d'aller à une fête... même si on se retrouve de temps en temps embarquer de force. Faire la fête ce n'était pas si facile que ça, c'est tout un art de nos jours... boire, boire, faire une partie de jambes en l'air avec une inconnue, rentrer chez soit de n'importe quel façon... de façon simple c'était le résumé de la plupart des soirées ici, même si pour l'avant dernier point, dans le cas de Calvin, ce n'était pas avec une inconnue, et c'était toujours la même personne, sa petit-amie qu'il aimait tant. Mais là malgré tout l'amour qu'il avait pour elle, son esprit ne pouvait être diriger vers elle, ce dernier essayait déjà de survivre à la gueule de bois tandis que sa main presque inerte plongea son croissant dans son café, pour l'amener ensuite à ses lèvres qui se refermèrent lentement sur celui-ci pour sentir enfin de la nourriture se diriger vers son estomac, cela faisait bien 14 heures que Calvin n'avait rien mangé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah T. Warldof
Présidente du Conseil Étudiant *

— Humeur : HAPPYNESS *
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
97/100  (97/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Les matins sont si difficiles [libre]   Mer 22 Juil - 3:54

  • CETTE NUIT :

    Il était tout juste 22 heure, c’était alors le temps d’étudier pour Savannah, la dernière, on sait tous que c’est la plus difficile, il ne faut pas prendre la chance de couleur un examen. Alors qu’elle était dans sa chambre dans la résidence de Watt, elle avait son bouquin devant elle. Elle haussa un sourcil en ne comprenant pas quelques mots. Ses cheveux détachés commençaient vraiment à la fatiguer, donc elle prit le premier élastique sur le bord de son bureau et elle se fit un chignon qu’on appelle aussi une toc, cela dépend des villes dans lesquelles vous êtes allées. Elle but une gorgée de son verre d’eau et le redéposa sur le bureau. Elle tapota du dos de son crayon sur sa feuille de papier. Elle commençait à être tanner du silence et du bruit de son crayon sur son bouquin, alors elle mit ses écouteurs de I-Poud touch sur ses oreilles. C’est alors qu’elle entendit cogner à la porte.

    « Ahhh, moi qui venait juste de me concentrer. »

    Savannah se leva de la petite chaise de son bureau et passa par le couloir central de la résidence et elle sourit à quelqu’un qui y habitait aussi, il n’aurait pas pu aller répondre lui, c’était bien pour elle de toute façon, ce n’était pas pour les autres qui étudiaient à cet heure, elle était bien la seule qui n’avait pas pensé de dire à personne de la dérangé. Elle arriva alors devant la porte vêtue de simple jogging et d’une veste longue grise qu’on met lorsqu’on est fatigué, une mini robe de chambre comme on peut le dire. Une veste qu’on met lorsqu’on sort de la douche. Elle ouvrit la porte et fit un sourire. C’était une de ses amies de l’Université qui lui proposait d’étudier avec elle. Savannah, sympathique comme elle est, elle ne pouvait pas renvoyer quelqu’un dans sa résidence qui était venue juste pour elle. Alors elle lui fit un sourire et accepta sa proposition. Les deux filles étudièrent jusqu’aux petites heures du matin. Savannah la raccompagna à la porte et verrouilla celle-ci une fois son amie partie. Elle monta les escaliers à nouveau et se dirigea vers sa chambre. Elle se coucha dans son lit et détacha ses cheveux, mettant son élastique sur le bureau à côté de son lit. Elle ouvrit son cellulaire et appela Hugo, mais elle tomba sur son répondeur.

    « Salut mon ange, je voulais te souhaiter une bonne nuit et je t’aime beaucoup, beaucoup, j’espère que toi aussi, envois-moi un message texte pendant la nuit si tu ouvres ton portable un jour, je m’ennuie de toi, ça fait trois jours déjà ! »

    Savannah déposa son portable sur l’oreiller à sa gauche, et ferma les yeux en s’endormant tranquillement sans problème, elle était tellement fatiguée. Elle n’avait pas dormit beaucoup ces temps-ci. Faire la fête, être présidente du conseil étudiant, organisée des fêtes et surtout être avec ses amis lui prenait beaucoup de temps. Elle était tellement fatiguée qu’elle s’endormit en moins de cinq petites minutes.

    LE LENDEMAIN MATIN :

    À sept heure ce matin son portable sonna, donc elle se réveillera, elle ouvrit sont téléphone et ce n’était pas un message texte de la part de son amoureux, mais plutôt son alarme qu’elle avait oublié d’enlever, mais au moins elle serait à l’heure pour ses cours. Elle se réveillera et se mit en étoile dans son lit en s’étirant pas tout les membres de son corps. Ses bras, ses pieds, son cou, ses doigts, ses orteils, si elle aurait pu étirée autre chose, elle l’aurait fait juste pour rester quelque secondes de plus au lit. Et enfin, la routine du petit matin recommença. Elle se leva et se dirigea vers la petite cuisine, où tout le monde était déjà levé. Elle salua ses meilleures amies, ses amis et tous les autres en prenant son petit déjeuner et en s’asseyant avec le journal à une petite table. Des céréales et du lait, elle n’avait pas faim, mais il fallait absolument qu’elle mange pour être en forme durant la journée.

    Elle se dirigea ensuite vers la salle de bain qui était dans sa chambre et elle se dirigea dans la douche après s’être déshabillée. Elle lava ses cheveux et son corps et se rinça partout. Elle étira son bras et prit une serviette hors de la douche en mettant un pied devant l’autre sur le petit tapis blanc en sortant de la douche. Savannah entoura la serviette autour de son corps sous ses épaules et se dirigea vers son miroir doucement en se regardant, c’était vraiment pitoyable. Elle lava son visage dans le lavabo et se démaquilla se sa soirée de hier. Elle remit du mascara et du eyeliner. Un peu de gloss, pour la première fois en une semaine, elle ne voulait pas avoir l’air d’une cruche aujourd’hui. Savannah sécha ses cheveux et elle connecta son fer plat. Lorsqu’il était chaud, elle le prit et commença à se plaquer les cheveux doucement. Ses cheveux étaient longs et elle adorait cela, mais elle allait tout de même à l’université. Elle se fit donc une toc ou un chignon peu importe comment vous appelez cela. Mais cette fois-ci, ses cheveux étaient lisses et doux malgré sa toc, cela était vraiment très jolie.

    Elle se dirigea vers sa chambre faisant tomber sa serviette et elle enfila ses sous-vêtements et ses vêtements. De grandes boucles d’oreilles argentées Dior et un petit bracelet signé Chanel. Des escarpins Dolce&Gabanna, des jeans skini et serrés, un débardeur d’un gris pâle un peu brillant. Elle se dirigea de nouveau vers la salle de bain et se brossa les dents en faisant attention pour ne pas enlever son gloss qu’elle s’était mit il n’y a pas longtemps avant. Savannah fit un petit mouvement sous sa toc dans ses cheveux en la montant, descendant, montant descendant un peu et fit un sourire dans son miroir, tout était parfait. C’était le premier matin, qu’elle avait le temps de s’arranger. Elle sortit de sa salle de bain et de la résidence, il devait d’être huit heure et quart. Après avoir prit sa limousine personnelle et d’avoir parlée un peu avec ses amis sur les grandes marche de Columbia, elle décida de faire un tour au café étudiant, prendre un bon chocolat chaud pour se réveiller un peu après ne pas avoir dormit beaucoup et s’être réveillée très tôt. Il était environ dix heure et quart du matin. Elle savait que pour tous les nouveaux, en conséquence les premières années qui étaient en droit, il y avait une petite réunion dans la bibliothèque de l’Université.

    Elle entra dans le café étudiant avec son sac à main Chanel et elle fit un petit sourire au vendeur de café qu’elle connaissait bien, car elle vient ici souvent depuis déjà quatre ans et il était toujours-là quand elle venait. Savannah commanda son chocolat chaud dans un verre à emporter et paya l’homme devant elle à la caisse. Elle se retourna et lorsqu’elle se dirigeait vers la sortie pour aller dans la bibliothèque pour réviser un peu, elle remarqua Calvin dans un coin un peu plus sombre du café avec des lunettes de soleil, c’était un peu bizarre, une grosse fête sûrement, Ahh ces premières années ! Elle se souvenait de sa première année, c’était vraiment pénible d’aller dans toutes les fêtes pour se baser une bonne réputation, c’est en deuxième année qu’on remarque qu’on n’avait vraiment pas besoin de cela en fin de compte. Elle se dirigea vers lui lentement et s’assit à sa table juste devant lui et lui fit un petit sourire en enlevant ses lunettes et regarda ses yeux rouges. Elle posa ses lunettes devant lui après les avoir fermées. Elle passa sa main sur sa joue doucement, il était un peu mal rasé, c’était vraiment une fête alors.

    « Ça va aller ? Tu sais tu n’es vraiment pas obligé d’aller dans toutes ses fêtes pour être reconnu de tout le monde, tu es dans l’équipe sportive, tu es vraiment mignon et tu as une petite amie vraiment appréciée, pourquoi tu te détruits seulement pour une réputation, tu sais les études c’est vraiment important. »

    Elle voulait le réconforter un peu, ce n’est pas facile être en première année et de se bâtir une réputation, mais elle l’aimait vraiment beaucoup et il comptait beaucoup dans sa vie en t’en qu’ami et elle ne voulait pas qu’il détruise sa vie en ne pensant qu’au fête, il avait le droit de vivre lui aussi après tout, on ne vit pas pour les autres, s’il voulait lui-même faire la fête et se défoncer, c’était bien, car c’était son choix, mais lorsqu’il ne voulait pas, il a aussi le droit de dire non. Savannah s’inquiétait un peu pour lui, surtout dans cet été, c’était la première fois qu’elle le voyait dans cet état qui n’était pas très bonne. Elle se demandait il s’était couché à quelle heure pour être dans cet état. Savannah le regarda dans les yeux de ses yeux purs et en états de réveil. Lui c’était plutôt le contraire, bleu éclatant, mais rouge.

    « Je veux que tu me répondes franchement d’accord, qu’es-ce que tu as pris pendant cette soirée ? »

    Elle ne voulait pas le juger, mais simplement l’aider, le café n’était pas vraiment un aide très favorable. Savannah voulait qu’il sache qu’elle était-là pour lui, même dans les moments les plus pénibles. Elle lui fit un petit sourire amical et but une gorgée de son chocolat chaud en le déposant sur la petite table où il était assis et elle aussi. En le regardant toujours d’un regard amical et sincère dont il avait sûrement besoin. Elle espérait réellement qu’il allait bien pour sa journée. Sinon elle le raccompagnerait à son bâtiment des premières années sans hésiter. Ce n’est pas trop grave manqué cette petite réunion et elle était passé par-là elle aussi et elle était présente à cette réunion, donc elle pourrait lui en expliquer les motifs et toutes les conclusions à en tirer. C’était important qu’il réussisse pour elle, donc elle est-là toujours pour lui dans tout les moments et les cas plus ou moins facile, il allait s’en tirer, elle en était sûr, ce garçon avait vraiment tout pour devenir un grand homme…

_________________



    J e suis joyeuse.
    J e suis heureuse.
    J e suis aussi généreuse.
    M ais je ne suis pas Zeus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://columbia-university.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les matins sont si difficiles [libre]   Jeu 23 Juil - 2:08

    Manger son croissant lui fit le plus grand bien, très lentement, il allait à son rythme car il n'avait pas assez de force dans les bras pour accélérer le mouvement, il prenait son temps, de toute façon il avait un peu de temps libre devant lui maintenant. A travers ses lunettes il observait les gens se trouvant dans le café étudiant, certaines filles le regardaient avec de grands sourires, il leur fit signe par politesse mais il ne les connaissait pas du tout... surement des premières années comme lui car elles avaient l'air très jeunes. De toute façon cela l'importait peu car il avait déjà une petite-amie qui était parfaite, et avec laquelle il vivait quelque chose d'exceptionnelle. Les sentiments qu’il ressentait envers elle étaient différents de ceux qu’il avait ressentis pour les autres filles avec lesquelles il était sorti durant ses années de lycée.

    C’est en pensant à elle entre deux maux de tête que Calvin regarda une jeune femme se diriger lentement vers sa table avec un sourire sur les lèvres, au moins il y en avait une qui avait bien dormie hier soir, elle avait l’air en forme ce matin. Le jeune homme fit un gros effort et souriait à son tour pour répondre au sourire que lui fit Savannah après s’être installée juste devant lui. Calvin décida de ne pas faire d’effort inutile et donc il laissa la jeune femme lui enlever ses lunettes pour laisser place à des yeux rouges de fatigue, le fruit d’une nuit blanche passée à faire la fête avec ses amis. En tout cas il comprit rapidement qu’elle voulait savoir s’il avait ou non fait la fête hier soir… et en touchant sa joue elle eut une dernière preuve qui confirmait surement ce qu’elle pensait, car généralement il se rasait tout les matins afin d’avoir les joues douces. Il se laissa tomber contre le dossier de sa chaise quand sa « grande sœur » commença à lui faire la morale sur la réputation… comme s’il n’était pas assez intelligent pour savoir qu’il n’avait pas besoin de se montrer aux fêtes pour devenir populaire, ça c’était pour ceux qui voulaient joué les rebelles ou même ceux à la recherche d’une énième conquête à afficher sur son tableau de chasse. Mais il ne faisait pas parti de ces deux catégories, et ça il le savait très bien, donc c’est après un soupir, preuve qu’il était agacé par les questions et l'attitude de Savannah à son égard.

    - Tout ça n’a rien à voir avec la réputation. C’est parce que je fais parti de l’équipe sportive que je suis sorti hier soir… ou plutôt que j’ai été embarqué de force par mes coéquipiers afin d’aller faire la fête avec eux. Pour s’intégrer à l’équipe, ce genre de soirées c’est essentiel d’y participer. Il faut être un mâle pour comprendre ça, on ne fonctionne pas comme vous les femelles.

    Il lui fit un clin d’œil ou en tout cas il essaya d’en faire un, le tout accompagner d’un sourire qui ne devait pas être le plus réussi de sa vie. Calvin but la dernière gorgée de son premier café puis il jeta le gobelet dans la poubelle se trouvant à moins d’un mètre de la table à laquelle il était installé. Il était peut-être fatigué, mais ses réflexes de sportifs étaient toujours là… de voir ça cela le fit sourire un peu plus quand il reposa son attention sur Savannah. Il l’avait rencontré dès son arrivée à Columbia, elle était devenue sa marraine, et depuis ce jour elle se considérait comme sa grande sœur… Calvin était beaucoup attaché à elle mais de temps en temps elle se révélait être un peu pénible comme à cet instant où elle ramenait une nouvelle fois le sujet de la réputation alors que lui n’avait nul intention de faire quoi que ce soit pour devenir plus populaire.

    Dans la tête du jeune homme c’était clair, c’est sur le terrain qu’il veut devenir plus populaire… mais pour l’instant il devra attendre son heure, étant donné qu’il était le remplacent de Hugo, et donc il ne jouait que quelques bouts de matchs… Pour avoir plus de responsabilités il devra attendre l’année prochaine car il était en dernier année, et donc ce sera ensuite le tour de Calvin de prendre la place de Hugo. Mais pour l’instant il se contentait de s’entrainer et d’apprendre aux côtés de son aîné, un peu comme tous les premiers années qui intégraient l’équipe. Il fut sorti de ses pensées par la question que lui posa Savannah, il la voyait déjà arriver avec la drogue, une vraie mère poule comme elle était inquiète.

    -Aucune drogue. J’ai simplement bu un peu trop d’alcool, en tout cas assez pour ne pas trop me rappeler la soirée d’hier. C’est peut-être mieux ainsi… Et pour ton information, les yeux rouges sont juste la conséquence de deux heures de sommeil, et non d’une quelconque drogue.

    Et c’était la raison pour laquelle il avait pris un deuxième café, dans le but d’avoir une dose assez importante dans le sang pour pouvoir tenir le reste de la journée, heureusement que celle-ci se terminait dans l’après-midi vers 14h. Après ça il irait bien sur rattraper les quelques heures de sommeil qu’il lui manquait pour être en forme pour tenir toute une journée sans s'endormir. Le jeune homme avait encore un peu de temps libre devant lui donc il décida de discuter avec Savannah afin de prendre de ses nouvelles, mais il voulait à tout prix changer de sujet de discussion, de toute façon il ne se souvenait de presque rien de cette soirée, donc il n'allait pas pouvoir lui raconter beaucoup de choses sur celle-ci.

    - Et toi tu vas bien ?... Quoi de neuf dans la vie de la jolie Savannah ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah T. Warldof
Présidente du Conseil Étudiant *

— Humeur : HAPPYNESS *
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
97/100  (97/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Les matins sont si difficiles [libre]   Jeu 23 Juil - 2:33

  • Elle ne voulait que l’aider, bien entendu, mais elle oubliait parfois qu’il n’avait pas son âge et qu’il était en première. Il dit que c’était une histoire d’intégrer l’équipe, l’équipe sportive était une histoire de réputation, donc il se contredisait lui-même en ne disant que ce ne l’était pas. Elle haussa ses sourcils en écoutants ses paroles, depuis quand il était devenu si superficiel, il se prenait pour quoi là ? Le mec populaire de première année ou quoi. Même si Savannah était populaire, elle n’en profitait pas toujours pour la ramener à tout le monde en disant des paroles aussi folles telles que mâles et femelles, mais bon dieu, de quoi il parlait lui ? Les filles ne comprennent pas les mecs, dans sa tête, et bien ce serait temps qu’il évolue lui dans la vie. Elle le regarda en s’adossant sur le dossier elle aussi et elle croisa les bras et Savannah ne dit plus rien pendant un moment. Elle se décida à parler après un petit bout de temps après avoir bien réfléchi à ce qu’elle allait lui sortir après ses paroles sans sens, le toi tu vas bien était de trop après ses premières paroles.

    « Mâle et femelle, mais qu’es-ce que ce gros paquet de conneries que tu viens de me sortir-là, tu devrais arrêter de te contredire toi-même, équipe sportive est égal à sa réputation mon grand, si JE ne t’aurais pas fait rentré dans cette équipe tu ne serais pas allé à cette fête. Je peux t’en faire sortir quand tu veux, mais tu sais je suis bien trop gentille pour ça ! »

    Dit-elle d’un ton sarcastique, elle prit son chocolat chaud et se leva debout et elle le posa devant lui et dit alors.

    « Je te le laisse, je crois que t’a besoin de sucre pour ne pas avoir l’air d’un mec qui ne fait rien de sa vie. »

    Elle haussa un sourcil, ses paroles l’avaient vraiment offusquée. Elle allait sûrement lui reparler plus tard, mais son comportement de première année populaire et de mec surtout de mec, dans sa tête, car il y a tellement de différence entre les deux sexes qu’il en fait un affaire d’animaux ou presque. Elle le regarda dans les yeux et lui dit.

    « Réfléchit bien à ce que tu vas dire aux personnes que tu rencontres aujourd’hui, moi ça ne me dérange pas de me faire parler comme tu m’as parlé, mais les autres pourraient vraiment te prendre pour un débile profond. »

    Elle lui donna deux petites tapes amicales derrières la tête et se dirigea vers le comptoir en commandant un nouveau chocolat chaud, elle prit son sac à main et le paya. Elle se redirigea vers la sortie du café et elle le regarda une dernière fois avant de sortir du café. Elle se dirigea vers une petite table de la bibliothèque lentement, qui n’était pas loin après la sortie du café étudiant. Elle sortie de son sac à main son livre de Droit. Elle commença à étudier lentement en tournant quelques pages et en feuilletant le livre pour commencer. Elle ne se sentait pas mal de lui avoir parlé comme cela, ses paroles avaient sonnées un peu très mal dans les oreilles de Savannah et elle ne l’avait pas trouvé très drôle. Peut-être qu’un jour il faudra qu’il se rende compte que la vie ce n’est pas que les fêtes des équipes sportives, on s’en fou bien de ce que les autres gars de l’équipe pense de nous en fait si c’est le sport qu’on aime et non pas la réputation qui vient avec !


(DSL, ce n'est pas long, je suis tellement fatiguée xD)
_________________



    J e suis joyeuse.
    J e suis heureuse.
    J e suis aussi généreuse.
    M ais je ne suis pas Zeus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://columbia-university.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les matins sont si difficiles [libre]   Dim 26 Juil - 1:29

    Calvin écouta Savannah en se disant qu'il aurait dû choisir ses mots avant de parler, c'était ça le problème quand on a la gueule de bois, on n'arrivait pas à réfléchir avant que la bouche se met à bouger. Et le jeune homme était comme ça, il ne prenait pas toujours le temps d'évaluer ses paroles, et là il aurait dû le faire afin d'éviter toute ce spectacle fait par la jeune femme, qui eut pour conséquence un retour en force de ses maux de tête. Ces dernières furent encore plus appuyées lorsque celle-ci lui mit deux petites claques, en temps normales cela ne lui ferait rien, mais là cela augmenta ses douleurs à la tête... il regarda Savannah sortir du café étudiant après avoir pris un autre chocolat car elle venait de lui offrir le sien... mais il ne voulait pas de chocolat. Il n'avait pas besoin de sucre... il avait besoin de sommeil, ce n'était pourtant pas très dur à comprendre ce genre de choses... les filles sont toujours aussi susceptibles, et cela depuis la nuit des temps. Calvin se leva de sa chaise en préférant oublier cet épisode, il prit un troisième café pour la route, et sortit du café étudiant en espérant ne pas arriver trop en retard pour la suite de la présentation des premières années de droit. Son regard tomba directement sur la jeune femme qui était en train de lire un livre, à cette heure-ci il fallait être fou pour réviser... il se dirigea vers elle, et regarda au-dessus de son épaule le livre qu'elle était en train de lire.

    - Ce n'est pas dans les livres que l'on apprend le droit, c'est dans la vraie vie... va dans un tribunal où il y a des affaires publiques, là on y apprend vraiment quelque chose, les livres sa ne sert à rien... à part les textes de lois...Tu sais pourquoi j'ai pris le droit comme matière ?

    Calvin n'avait pas choisi cette matière par hasard, il se rappelle encore toutes ces journées à se demander qu'est-ce qu'il allait pouvoir choisir, il n'en avait aucune idée jusqu'au jour où il a rencontré un avocat, mal habillé, mal rasé... quand on le voyait, on n'avait pas envie de devenir avocat, mais ce sont certaines choses qui lui a dis qui a décidé le jeune homme à prendre le droit comme matière à l'université. Il s'installa juste en face d'elle et posa son café assez loin pour éviter un accident avec le livre, puis il répondit à la question qu'il venait tout juste de poser.

    - Parce que l'on ne doit rien à personne, tu reçois ton affaire, tu choisis la stratégie et tu l'appliques... Personne ne choisit pas à ta place, tu es le seul maitre à bord. Donc si tu veux me dégager de l'équipe, fais-le... Et tu as raison je suis un débile profond car je n'aurais pas du accepter de rentrer dans cette équipe, car maintenant tu me remettras ça sur la table à chaque fois.

    Calvin prit son café et en but une gorgée, s'il continuait comme ça il allait bientôt en devenir dépendant, mais la plupart du temps les avocats en devenaient dépendant à force de passer des soirées sur différents dossiers, donc il se disait qu'il prenait juste de l'avance sur ce point-là. Il regardait la jeune femme et soupira de nouveau car il pensait qu'il allait devoir encore passer quelques heures à écouter les professeurs lui expliquer le programme de l'année ou le fonctionnement de l'université.

    - Maintenant comme je te le disais c'est un truc de mâle, terme que j'ai mal choisi. Mais pour ma défense je te rappelle que j'ai une gueule de bois que j'assume entièrement... si tu préfères c'est un truc de mec, si je n'allais pas à ce genre de soirée, les mecs de l'équipe ne me considèreraient pas comme l'un des leurs, et je me sentirais pas à l'aise avec eux. Mais hier soir, comme je te l'ai dis, je ne voulais pas y aller, mais c'est des baraques, quand ils veulent t'embarquer, ils t'embarquent sans te demander ton avis...

    Le jeune homme mit sa main sur celle de Savannah et il lui fit un sourire amical, enfin quelque chose qui ressemblait à un sourire car avec sa tête, il n'était pas sur que le sourire soit très réussi.

    - Je t'apprécie énormément Savannah, mais ne me parle plus de réputation, s'il te plait. On entend ça ce mot dans cette université, t'es une amie proche, comme une soeur pour moi, donc il y a d'autres sujets plus amusant que nous pouvons aborder entre nous, surtout quand j'ai une gueule de bois.

    Il lui fit un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les matins sont si difficiles [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les matins sont si difficiles [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Columbia :: 
BUTLER LIBRARY
 :: le café étudiant
-

Toute reproduction partielle ou totale
est strictement interdite.
Design by PartyMix(C)


Nous souhaitons la bienvenue à tout le monde sur le forum,
nous espérons que vous allez vous plaire ici.
Ce forum est une grande source de plaisir, il a pris beaucoup de temps à construire.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit