AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
avatar
Béatrice E. Hopkins


— Humeur : MMmm
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
0/0  (0/0)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Sciences

MessageSujet: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Jeu 23 Juil - 5:15

    Je pénètre à l'intérieur des vestiaires en chantonnant le dernier tube de l'heure (ne me demandez pas qui ou quoi, c'est le dernier tube point). Je marche en me déhanchant avec exagération, puis pose mon joli postérieur sur le banc de bois. Je souris à quelques filles déjà présentes dans la salle et m'affaire à retirer mes escarpins. Je retire mon jeans laissant ainsi voir mes très jolis sous-vêtements qui m'ont soi-disant passant couté une petite fortune. Je retire ensuite mon t-shirt et le lance sur le banc, toujours animée par la fièvre de la danse. Je suis bien là, dans ma tête, alors qu'une voix plus que familière me parvient faisant référence à un bordel? Non, mais je n'y crois pas… Je me retourne en vitesse, toujours très peu vêtue, puis plonge mes yeux clairs dans ceux de Shelly. J'ouvre la bouche faussement indignée;

      - Pardon!


    Elle me lance un de ses pompons, puis s'empare avec une vitesse incroyable de mon sac de sport. Je lui rends son bien en lui jetant amèrement à la figure, puis tend les mains afin qu'elle me rende mon sac, lequel contient mes vêtements de répétition. Elle hoche malicieusement la tête, puis d'une main rapide s'empare également de ma paire de jeans et de mon chandail. Décidément on en apprend tous les jours, Flash est en fait une femme! Je fronce les sourcils amusée.

      - Que comptes-tu faire?


    Je fais la moue, mais ne pose aucun geste brusque, Shelly est tel un animal sauvage...Il est tout simplement impossible de prévoir ses réactions. À côté de nous, quelques cheerleaders nous regardent à la fois habitués et amusés. La petite blonde qui me fait office de meilleure amie recule de quelques pas. Mes yeux fonds des allez retour entre elle, puis la porte du vestiaire menant à l'extérieur, très très très près du terrain de Football où pratiquent à l'heure actuel les gars. Mon sourire devient soudainement moins éclatant. Pas que je n'aime pas m'afficher devant les hommes sans vêtements, non, j'aime bien en réalité...Mais… MAIS. C’est tout ce que je trouve à dire. j'en ai bien peur. J’expire doucement, cette idée elle venait de moi, pas d’elle…Elle veut simplement me taquiner un peu. Entre Shel et moi, c’est toujours ainsi! Je me fais soudainement moins certaine alors que je la vois incliner avec lenteur la tête sur la droite. Un petit sourire s’affiche alors sur son visage d’ange qui en fait est loin d’être un visage d’ange.

      - Tu rigoles là…


    Je me redresse le dos droit et sort la poitrine. En réalité elle désire uniquement me faire peur, elle s’amuse à mes dépends, c’est tout. Elle n’ira pas plus loin…Je ferme les yeux avant de les réouvrir dans l’immédiat. Qu’est-ce que je tente donc de me raconter? Quand est-ce que le monde verra le jour où Miss Heard n’ira pas plus loin? Elle a le chic pour toujours fait prendre vie à ses idées. Une grande qualité, lorsqu’elle le fait avec moi contre les autres. Mais lorsque les jeux s’échangent c’est un peu moins amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-and-me-in-atlanta.forumactif.com/
avatar
Shelly B. Heard
Bitchy Pom Pom Girl ♥

— Humeur : BITCHY
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Jeu 23 Juil - 20:24

    J'étais dans le vestiaire depuis une bonne quinzaine de minutes et il ne me restait plus qu'à enfiler ma jupe, lorsque j'entendis une voix plus que familière qui chantonnait non loin de moi. Je n'ai même pas besoin de me retourner pour savoir de qui il s'agit. C'était Béa'. Je ferme la fermeture éclair de ma jupe, m'empare de mes deux Pompons et me dirige vers l'autre extrémité du banc de bois qui nous sert d'appuie à tous lorsque nous enfilons nos espadrilles de danse. J'arrive à destination bien vite et souris moqueusement. Béatrice était en petite tenue, à danser et à chanter comme si personne ne la regardait. C'était du Béa' tout craché!

      - Nah ! Les filles, vous saviez-vous qu'on avait transformé le vestiaire en un Bordel français ?

    Elle me fait face abordant une mine indignée. Je ris de plus belle et lui envoie l'un de mes pompons en plein visage pour aussitôt lui voler son sac se sport qui, je le sais, contient sa tenue de Pom Pom Girl. Une vilaine idée venait de naître en moi. Comme à peu près tout le temps. À quoi bon s'imaginer des trucs gentils. Lapins chocolatés et gomme balloune, très peu pour moi. La blondasse me renvoit mon objet de danse & tend la main. Elle ne pensait quand même pas que j'allais lui rendre ? Je prend mon air malicieux et en une seconde, un mouvement, je récupère Jeans & T-shirt. Je lui lance une grimace de gamine & pour sa part, elle se contente de froncer les sourcils comme elle savait si bien le faire.

    J'adorais m'amuser ainsi. Je ne prends pas la peine de répondre à son questionnement & me contente d'hausser les épaules. Autour de nous, les filles sont habituées. Tous savent à quel point je peux être joueuse & pas seulement avec les mecs ! Je recule tranquillement de quelques pas, lui laissant le temps de deviner mon intention. En effet, mes pas s'en allaient en direction de la porte du vestiaire. Cette fameuse porte qui menait au terrain, où on le sait tous, les joueurs de l'équipe s'entraînent...Le sourire de ma Béatrice s'affaisse. Elle avait beau aimé...Non que dis-je, vouer une adoration toute particulière aux garçons, se retrouver face à toute l'équipe en sous-vêtements ne devait pas être dans ses priorités. Chacun leur tour, elle ne dirait pas non par contre...

    Un sourire bien particulier naît sur mon magnifique minois, alors que je fais valser mes cheveux et mon visage vers la droite, où la porte en question se retrouve.

      - Tu rigoles là...

    Je ne dis pas un mot. La façon qu'elle a de se redresser me fait bien rire intérieurement. J'adorais sentir que je la tenais dans le creux de ma main. Jamais je n'irais plus loin que la taquinerie avec elle. Les autres c'étaient différents, je pouvais être mesquine et méchante, mais pas avec Béa'. Je trouvais ma plaisenterie très drôle & j'étais plutôt fière de mon coup. Elle était habituée à mes coups tordus et savait très bien que j'allais toujours au bout de mes idées. La différence, cette fois, c'était qu'elle ne faisait pas partie du plan offensif

      - Mmm & bien, est-ce que je suis dure genre à plaisanter, tu crois ?

    J'aborde toujours ce visage mielleux d'ange auquel aucun garçon ne peut résister. D'un air espiègle je recule en courant jusqu'à être collée sur la porte. La jeune blondasse me jette un regard noir. Je pose ma main sur la poignée & lui lance un dernier regard.

      - Prête à jouer à saute mouton avec les gars ?

_________________
    Sexy Shelly
    Darling, je suis
    la plus belle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Béatrice E. Hopkins


— Humeur : MMmm
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
0/0  (0/0)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Sciences

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Jeu 23 Juil - 21:11

    Justement, non et c'est bien ce qui m'effraie! Je reste sans voix, n'éprouvant pas, de toute façon, le besoin de répondre. Son visage ne change pas tandis qu'elle recule afin de se retrouver à proximité de la porte menant à l'enfer. Je la foudroie du regard dans l'idée de lui donner un avertissement. Shelly B. Heard n’est pas la seule dans cette pièce à savoir monter des pièges et asséner des coups bas. Mon monde semble s'écrouler alors qu'elle pose sa main contre la poignée. Je ferme les yeux, puis après réflexion en ouvre un. Juste à temps pour la voir me jeter un dernier regard moqueur. Voilà que Flash a filé...Et que la porte se referme dans un petit claquement. Dans les vestiaires c'est le silence, puis deux secondes à peine s'écoulent avant que ce silence laisse place à l'hilarité générale. Elles quittent toutes les lieux en me regardant écroulées de rire.

    Me voilà donc seule, entièrement seule dans les vestiaires. Trois opportunités s'offrent à moi, quatre en fait. La numéro ; la porte par laquelle mon équipe vient de filer. La seconde ; la porte menant au gymnase, la troisième ; la porte par laquelle je suis entrée tout à l'heure et la dernière ; rester ici jusqu’au retour de mes camarades. Le fait est que l'attente n'est pas particulièrement l'un de mes hobbies favoris. Je soupire, un tantinet exaspérée, puis vois déjà l'ébauche de quelques plans de vengeance se dessiner dans ma tête. Je fais quelques pas en direction de l'option numéro un. Je reste un moment pantoise devant cette porte avant de la pousser légèrement de manière à créer une petite ouverture d'à peine quelques centimètres. Je m'approche le visage de l'espace, puis analyse. Pas une âme qui vive près du bâtiment. Tout le monde est déjà sur le terrain de Foot à quelques mètres de là. Je continue mon examen et aperçoit toute l'équipe devant les estrades tendis que les garçons, eux, sont un peu plus loin entrain de faire des exercices. Je balaie le terrain du regard puis distingue mon sac, entouré d'un halo doré...J'agrandie l'ouverture, puis passe la tête à travers celle-ci espérant croiser les yeux de Shelly ou bien ceux d'une autre fille avec un tant soit peu de scrupules. Rien ne vient, je suis beaucoup trop loin d'ailleurs. Je retire ma tête de l’espace, puis jette un coup d'œil à ma poitrine et à mon bas vente. De jolies sous-vêtements en dentelle rouge me sautent alors au visage. Ce n'est pas plus terrible qu'un maillot de bain n’est-ce pas?

    J'inspire, puis me tient le dos droit. Personne, je dis bien personne, ne vient à bout de Béatrice E. Hopkins. Je pousse la porte avec force puis sort rapidement avant de m'accroupir à l'angle du bâtiment. Mon plan est bien simple, je dois me rendre jusqu'aux estrades sans être vu. De là, je glisse la main entre les bancs, puis je récupère mon sac. Ensuite le tout se transforme en un jeu d'enfant. J'enfile ma jupe et mon haut, puis m'empare des mes espadrille et de mes pompons avant de rejoindre la troupe puis d'asséner une bonne droite à ma meilleure amie. J'hoche la tête, puis me répète une seconde fois le plan. Je tourne la tête vers la gauche, puis la droite, avant de courir tel un lièvre le plus bas possible.

    Une éternité s’écoule (5 secondes) avant que je parvienne aux estrades. Je me jette sous ces dernières en soupirant franchement. Je me redresse sur mes genoux, puis retire une feuille qui s'était préalablement glissée dans mes cheveux.
    J’arpente les bancs du premier niveau, puis avec grand soulagement remarque mon sac. Les filles n’ont pas encore débuté la répétition, mais par contre elles semblent bien s’amuser. À se demander quel est l’objet de leur délire… Je glisse la main entre deux rangées de bancs puis tire sur la bandoulière de mon sac. C’est avec grand soulagement que je le vois tomber à mes pieds, ou plutôt à mes genoux. Je souris, fière de moi, puis tire sur la fermeture du sac en nylon. Cette fois c’est un immense désespoir qui m’habite alors que je constate que le sac contient trois ballons de football et une bouteille d’eau.

      - Hey merde!


    Je grogne un moment avant d’entrevoir quelque chose d’écrit au feutre noir. Je lis l’inscription en plissant les yeux et découvre le nom d’un des membres de l’équipe de Football de Columbia. Je lâche le sac anéanti. Je tourne la tête vers le bâtiment, me disant que finalement l’option quatre ne serait pas trop mauvaise. Mais j’aperçois un attroupement de jeunes étudiants…

      - Ca alors!


    Shelly B. Heard, tu ne perds rien pour attendre, la vengeance sera douce au cœur de l’ennemi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-and-me-in-atlanta.forumactif.com/
avatar
Shelly B. Heard
Bitchy Pom Pom Girl ♥

— Humeur : BITCHY
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Sam 25 Juil - 17:28

    Je lui lance un dernier regard & je sors à toute vitesse du vestiaire, écroulée de rire. Quelques secondes passent avant que le reste de l'équipe me rejoigne sur le terrain ,elles aussi sous l'influence du rire. J'insère le Jean & le T-shirt de Béa' dans son sac de sport et l'envoie valser sur l'une des plus hautes marches de l'estrade. Si elle voulait venir le récupérer, elle devrait se montrer sans l'ombre d'un doute. Je ris de ma propre machination. Je l'imaginais déjà monter les marches en soutif' rouge sous le regard de toute l'équipe masculine. Des heures de plaisir à lui remettre sous le nez cette expérience. Enfin, ça c'était si elle venait, mais j'étais certaine qu'elle ne pourrait rester enfermer bien longtemps. Je rejoins l'attroupement de Pom-Pom. On parle un peu, attendant que la capitaine nous fasse signe de commencer.

    J'ai une petite pensée pour Béatrice seule dans le vestiaire, mais la connaissant elle devait être en pleine trouvaille d'un plan infallible pour sortir de là sans être vu. Le truc, c'est que pas mal toutes les issues possibles se finissaient de la même manière : elle rencontrerait au moins une personne. Je pose mon jolie derrière par terre, comme toutes les autres filles de l'équipe & nous commençons toutes, chacun de notre côté, nos étirements. On papote des derniers potins de l'heure, comme nous avons l'habitude de le faire.

    Mon regard se dirige lentement vers les Footballeurs, s'attardant plus longtemps sur certains plus que d'autres. C'est alors qu'une voix un peu trop familière se fait entendre deux fois plutôt qu'une, avec un grognement en prime. Je me lève d'un seul bond, sous le regard intrigué des filles. J'aborde mon sourire d'ange et me dirige vers la source du bruit. Je passe ma tête entre l'une des marches de l'estrade & qui vois-je ? Béatrice en personne, accroupie au près d'un sac qui n'est pas le sien.

    Je ris un bon moment et finis par me taire, voyant son regard désaprobateur. Je Jette ensuite un coup d'oeil vers les portes et remarque la source de son déplaisir : plusieurs jeunes lui barrait la route. Pour l'option incognito, c'était raté. Je reporte mon regard vers la jolie blonde et lui lance mon sourire le plus innocent possible.

      - Alors, tu t'amuses bien ?


    Elle se relève, position d'attaque - enfin si on veut -, mais se heurte la tête contre le dessous d'une des estrades. Je retiens mon rire qui finit par s'étouffer dans ma gorge. Elle me lance un N-ième regard noir. Je m'agenouille, bras accoudé sur l'une des planches de bois, l'observant par la fente. Ma petite Béa' ne semblait pas du tout patiente.

      - Tu serais intéressé à savoir où tu peux te procurer de quoi t'habiller ?


    Nouveau regard féroce. Je souris de plus belle. Je secoue ensuite ma chevelure blonde vers l'arrière et ajoute un clin d'oeil.

      - Tu sais, tu ne devrais pas te promener ainsi peu vêtu, tu pourrais attraper froid !


    Aucun mot ne sort de sa bouche. Elle fulmine de l'intérieur. Un instant de pitié traverse mon esprit - une seconde, puis le tout s'en va -. Je me retourne vers l'équipe, qui me jette des regards amusés. Je hausse les épaules à leur intention.

      - Je crois que finalement, elle aime bien cet endroit.


    Je me relève, me retourne vers la dénudée et empoigne le sac qui traînait près d'elle. Je le dépose en passant près de l'équipement des garçons - je pouvais au moins lui éviter un embaressement de trop - et je rejoins les danseuses me remettant à mes étirements. Si elle ne se décidait pas à me demander, c'est pas moi qui lui servirait la solution sur un plateau d'argent. Je m'amusais beaucoup trop pour ça. Puis, je savais bien que peu de minutes passeraient avant qu'elle m'appelle à l'aide. Miss Hopkins devrait marcher sur son orgueil pour arriver à ses fins, point à la ligne !

_________________
    Sexy Shelly
    Darling, je suis
    la plus belle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Béatrice E. Hopkins


— Humeur : MMmm
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
0/0  (0/0)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Sciences

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Sam 25 Juil - 19:58

    J'en suis là à me maudire silencieusement d'être aussi idiote alors que j'aperçois un visage familier, trop familier, apparaître entre deux des bancs. La voilà qui me nargue et qui rigole bien devant le spectacle dont elle est le metteur en scène d'ailleurs! Je me relève, toute griffe dehors, mais ne confère qu'à me rendre plus ridicule, puis que j'heurte violemment les estrades. Je refreine mon envie de crier, n'ayant aucunement envie d'attirer l'attention. Ma grande amie, s'installe plus confortablement dans l'idée de mieux m'admirer, derrière elle, les étudiantes rigolent de plus belle. Je soupire, bien décidée à ne pas flancher.

    De quoi m'habiller!? Non du tout...Je lui jette un regard meurtrier réprimant l'envie de l'étrangler de toutes mes forces, ses cries attireraient les regards curieux...Elle recommence en sortant une série de phrases ringardes qui ne font qu'augmenter ma haine envers elle...Un jour (lorsque je me serai sortie de cette impasse), elle verra, ô qu'elle verra à quel point j'ai appris à ses côtés...Le maître va bientôt se voir dépasser, croyez-moi. J'en donne ma parole. C'est alors qu'elle prononce une dernière phrase au sujet de la chimie entre cet endroit et moi avant d'empoigner le sac et de s'en aller le déposer beaucoup plus loin...Sympa ça, je mer appelle pourquoi c’est ma meilleure amie…! Là voilà qui se rassoit plus loin, pour la période des étirements. Je la vois me fixer du coin de l'œil. Je sais très bien ce quelle attend. Elle veut que je me soumette, que je rampe à ses pieds. Et ça c'est tout simplement hors de question. Non, mais pour qui me prend-t-elle? Si elle me rend les vêtements elle-même, je lui devrais quelque chose...Il est tout simplement inconcevable que j'ai une dette envers Shelly, ha ça non. Pour cela, on devrait me passer sur le corps, et encore.

    Je m'assois en tailleur, jouant avec l'herbe sous mes pieds et croise les bras sur la poitrine. Je ne me souviens pas m'être un jour retrouvée dans une situation aussi gênante...Je soupire, puis me laisse tomber sur le dos, mes cheveux repose contre le gazon et la terre, mais pour une fois je m'en contre fou tout simplement. Je fronce les sourcils m'affairant à songer à un plan B. Habituellement les gens sensés élaborent toujours le plan A et le plan B en même temps. Mais le fait est que classiquement, mes plans A ne me font jamais défaut! Et si je jouais le tout pour le tour! Cette idée me parait un tantinet absurde, mais pourtant, je suis Béatrice, donc techniquement je suis absurde. L'absurde lui-même ne peut être perçu plus absurde qu'il ne l’est déjà n’est-ce pas? Une crampe au cerveau est entrain de naître je le sens. Je dois cesser de penser aussi férocement!

    Je me redresse d'un bon, en prenant soin d'éviter ce qui se trouve au dessus de ma tête cette fois. Je marche à quatre pattes (quelle élégance) jusqu'à l'extrémité gauche de l’estrade, le plus loin possible des joueurs. Puis me décide d'y aller à trois.

      - Un deux, trois...Allez.


    Je m'élance à toute vitesse à la vue de tous, pour le moment les filles restent bouche bée sur place, je ne sais pas si les garçons m'ont vu, puis je ne prends pas le temps de m’en informer. Je distingue rapidement mon sac sur le banc au sommet. Je grogne. Puis m'affaire à les grimper en toute vitesse. Mon plan aurait eu une certaine classe si je ne m'étais pas enfargée contre le second banc...Si je n'étais pas tombée sur le dos sur la pelouse...Si je n’avais pas crier au meurtre...Tout d'un coup tout me semble si noir.

    Je sens soudainement qu’on me frappe les joues. Une voix me parvient, j’ouvre l’œil droit, puis l’œil gauche. Shelly est au dessus de moi, puis la capitaine et de l’autre côté. Autour de moi toute les filles : c’est beau la camaraderie non? Tout autour de moi…HEY MERDE. Je tente de me relever en un bon alors que les évènements précédant me reviennent en grande vitesse, mais ma copine, du moins celle qui l’était une heure auparavant, bloque mon torse. Derrière elle, quelques beaux joueurs me regardent, moins inquiet que heureux, si vous voyez ce que je veux dire…

    Je pose ma main droite sur le haut de ma nuque, une jolie bosse allait pointer…Merde, la honte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-and-me-in-atlanta.forumactif.com/
avatar
Shelly B. Heard
Bitchy Pom Pom Girl ♥

— Humeur : BITCHY
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Lun 3 Aoû - 3:38

    Je la guette du coin de l'oeil, m'attendant à entendre sa jolie voix piteuse d'une seconde à l'autre, lorsque tout à coup, je la vois - et pas que moi - sortir de sous l'estrade pour commencer à grimper les estrades. Tout le monde la voit ! Je suis mi-surprise, mi-souriante, tant cela est inconcevable et très très très marrant. Les garçons de l'équipe se rincent l'oeil, tandis que les filles sont toutes sur le qui vive, elles n'en croient pas leurs yeux & moi je ris. Ma chère Béatrice, elle ne pourra donc jamais s'avouer vaincu ! Je suis bien sagement entrain de m'imaginer la honte qui va bientôt l'envahir, lorsqu'elle glisse sur je ne sais trop quoi et que la pelouse accuse le coup. Je me lève aussitôt et la rejoins en moins de trois pas. Elle sombre. Quelle horreur !

    Les filles nous entourent & malheureusement quelques garçons aussi, alors que je m'accroupie pour lui tapoter les joues. Pitié, réveille-toi ! Nah, mais c'est quoi cette maladresse tout d'un coup ? Elle ne pouvait pas marcher sur son orgueil pour une fois ? Non - voyons donc -. Il a fallu que MADAME décide de jouer le tout pour le tout. Bon, d'accord, j'aurais fait la même chose, sauf que MOI, je serais sortie de façon glamour, me pavanant bien comme il le faut, me déhanchant et j'aurais escaladé bien doucement les différentes marches, agitant mon popotin. Sauf que Béa' avait préféré la course, comme si c'était plus incognito !

      - Béa', Béatrice, HOPKINS RÉVEILLE TOI, dis-je d'un ton légèrement anxieux.


    Elle semble m'entendre, puisqu'elle ouvre un oeil, puis le deuxième. Dieu soi loué ! Je soupire, on avait évité le pire - même si je sentais que bientôt j'allais en baver -.

    Je ne sais pas trop ce qui lui prend, mais avant même de ne prononcer un seul mot, elle tente de se relever d'un seul coup. Je m'approche vivement et la bloque, elle se rend vite compte de la compagnie qu'elle a et se recouche. La capitaine fait signe à l'une des filles d'aller s'emparer du sac, ce qu'elle s'empresse de faire. Pendant que cette demoiselle accomplie sa mission, je reporte mon regard vers Béatrice, je ne saurais dire qu'elle expression elle aborde en touchant sa nuque. Elle allait probablement avoir un peu mal à la tête pour les heures à venir, rien de bien grave. Je souris de toutes mes dents, espèrant ainsi alléger l'atmosphère, ce qui ne semble pas fonctionner.

      - Et bien, toute une histoire, plus de peur que de mal, hein ? dis-je d'une voix qui se veut tout à fait anodine.


    Elle me lance un regard qui veut tout dire - ça va barder les amis -, alors qu'on dépose le sac près d'elle. Elle l'ouvre d'elle-même et s'empare de l'équipement de Pom-Pom Girls. - Nah, mais je rêve -. Elle ne croyait tout de même pas que j'allais la laisser s'entraîner !? La capitaine me jette un regard l'air de dire que je serais mieux de m'occuper d'elle & d'arranger tout ça. Je lui fais un clin d'oeil , comme si j'avais les choses en main. Shelly a toujours tout sous son contrôle. - Bah voyons -. Alors qu'elle enfile le tout, je chuchote.

      - Béa', tu ne vas quand même pas t'entraîner après ça ?


    Mon amie blonde semble pourtant bien déterminée. J'entend les jeunes hommes qui font des remarques derrière moi. Ce qu'ils sont exaspérants ceux-là ! Je me retourne, fait signe aux filles qui sont dans mon champs de vision de s'éloigner et pose mes mains sur mes hances.

      - Vous n'avez pas un entraînement à continuer? ,coup de chevelure, regard qui les survole et le tour est joué.


    Ils se disperssent aussitôt & je peux en revenir à mes moutons. Béatrice s'appuie déjà sur l'un de ses coudes pour se relever. Elle est à présent habillée des pieds à la tête - enfin une bonne chose -.

      - Hopkins, t'es pas sérieuse !?


    Oh si, elle est TRÈS sérieuse. C'est bien ma veine, je fais quoi avec ça moi ?

_________________
    Sexy Shelly
    Darling, je suis
    la plus belle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Béatrice E. Hopkins


— Humeur : MMmm
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
0/0  (0/0)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Sciences

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Lun 3 Aoû - 20:11

    Un halo un immense halo lumineux! Mon sac! MON SAC! Je m'en empare rapidement tendis que ma meilleure amie (statut à revoir) éloigne quelques mecs, je dois avouer, à contre cœur, que la demoiselle est d'une efficacité indiscutable. J'ouvre rapidement la fermeture éclair, sors ma jupe, saute dedans. Sors mon chandail, rentre dedans. OUF, me voilà vêtue. Je fais la moue en constatant que maintenant la moitié de l'équipe de footballs n'a plus aucune raison de me draguer...Ils ont vu tout ce qui avait à voir. Shelly, tu vas me le payer! Plus de peur que de mal hein? C'est bien ce qu'elle a dit tout à l'heure...Si seulement elle savait à quel point les plans de vengeance ne débarquent pas dizaine sous cette jolie chevelure blonde …

    Voilà que mon AMIE, décide de s'occuper de moi, quelle bonne intention. Elle ma suit à la trace tendis que je me déhanche en empoignant mes pompons et me dirige d'un pas rapide vers les autres filles. Coraleen, la capitaine, me lorgne d'un œil mauvais. Je luis souris à pleine dent. Tout va bien, tout va parfaitement bien. Ouu, maintenant que j’y porte attention ça tourne un tantinet, mais je suis en pleine forme.

      - On commence, on a assez perdu de temps comme ça!!


    Je me place dans la première ligne entre la capitaine et Shelly. Elles semblent comprendre que leurs commentaires n'y changeront strictement rien. Cette sale petite perse de Miss Heard m'a bien humiliée. Disons que j'ai ma dose pour aujourd'hui. Alors qu'il n'y en ait qu'un, qu'un seul qui tente de me tenir tête....Je lui casse sa belle petite gueule d'ange et sans aucun scrupule. Je le jure devant dieu. La nana (une nouvelle dont je ne connais pas le nom) à la cheville foulée, hausse les épaules, résignée, puis se dirige vers le radio qu'elle met en marche. Les notes d’une chanson rythmée dont j’ai oublié le nom, se font entendre, tendis que nous débutons la chorégraphie. Pompons dans les airs, gauche-droite-droite-gauche, un grand écart, les hanches à gauche, à droite. Un sourire à la Colgate. On se penche en avant, quelques roues et saltos arrières. On retombe sur les pieds. Changement de ligne…Je me retrouve à soutenir une nana qui s’envole dans les airs. Je positionne mes bras à l’horizontale en même temps que ma coéquipière se trouvant en face de moi, la nana dans les airs nous retombe dans les bras…OUPS

    Elle s’écrase lamentablement sur le sol. Je jette un regard à ma camarade de devant

      - Tu pourrais faire attention non?


    Elle me jette un regard criant à l’injustice. HEY HEY HEY, elle se prend pour qui cette première année, ce n’était certainement pas de ma faute…La nouvelle à la cheville malmenée éteint la musique à la demande de notre capitaine. De mon côté je m’accroupie à la hauteur de la nana ex-planeuse. Je luis souris, et m’informe;

      - Rien de cassé?


    Elle me regarde, effrayée, et secoue la tête de gauche à droite. Suis-je si atroce que cela? Je me passe la main dans les cheveux. Ils ne semblent pas si horribles. J’incline là tête, puis lui tend mes deux mains tout en me redressant, elle s’en empare, puis je la tire vers moi afin qu’elle puisse se retrouver sur pied. Quelques mètres plus loin, on me regarde d’un drôle d’air. Ma camarade semble se plaindre à mon sujet à notre capitaine, Shelly tant qu’à elle reste silencieuse à leur côtés, semblant réfléchir. Je me dis justement que ce n’est jamais bon signe lorsque Miss Heard réfléchie…Elle est bien plus maligne que l’on pourrait le croire.

    Je tapote amicalement l’épaule de la re-planeuse, puis l’aide à enlever la terre qu’elle avait à présent dans les cheveux. Je replace par la même occasion quelques mèches de sa chevelure rousse. J’a peut-être une petite once de culpabilité finalement. La rousse s’éloigne en me remerciement laborieusement. C’est de cet instant que Shelly profite pour venir à ma rencontre. Elle m’empoigne le coude en serrant assez fort, puis me tire à part.

      - Aille tu me fais mal là!


    Elle me regarde en roulant les yeux. Quoi elle ne me croit pas? Elle a de la poigne quand même la petite peste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-and-me-in-atlanta.forumactif.com/
avatar
Shelly B. Heard
Bitchy Pom Pom Girl ♥

— Humeur : BITCHY
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Mar 4 Aoû - 6:14

    Ce que je peux bien faire avec elle ? Rien tout simplement rien, puisqu'il n'a rien à faire. Lorsqu'elle est décidée, il faut se contenter d'accepter. C'est pas moi qui va la blâmer, je suis un peu - un tantinet - pareil. Bref, c'est d'un pas résignée que la capitaine & moi la rejoignons. On se met toutes en place, tandis que la petite blessée - déjà en début de saison, la pauvre - nous part la musique. Le début se déroule pour le mieux, je jette quelques regars ici et là à Béatrice, mais elle semble se débrouiller aussi bien que d'habitude. Je me concentre donc à nouveau sur ma popre performance, pas à cent pour cent rassurée. Le problème c'est qu'elle ne s'avouait jamais vaincue ma petite blondasse préférée, même lorsque c'était la meilleure solution qui s'offrait à elle, elle ne voulait pas piler sur son orgueil. Même moi, j'avais mes limites fixées, mais pas elle, aucune. Ce qui était parfois dangereux...

    C'est lors d'une réception que mes craintes se concrétisent, alors qu'une jeune rouse s'écrase contre le sol. À voir la position de Béatrice, ce n'était pas du tout de la faute de la première année. Encore moins celle de la fille écrasée sur la pelouse. Ma meilleure amie se trouvait au moins à 20 centimètres de sa position habituelle. Je l'observe tandis qu'elle s'accroupie et qu'on éteint la musique. Il y avait quelque chose qui clochait, même si l'orgueilleuse ne voulait pas l'avouer. Le pire dans tout cela, c'est que je crois bien qu'elle l'ignore elle-même.

    La première année est à présent en train de se plaindre à Coraleene, la capitaine. Je soupire, ça ne servait strictement à rien de verser des larmes. Cette poulette, il fallait qu'elle s'endurcisse si elle voulait passer l'année en duo de réception avec Béa'. Parce qu'elle lui en ferait voir des vertes et des pas mûres, quoi que se serait encore pire avec moi, alors elle pouvait se compter chanceuse.

    Je garde le silence pour une fois, même si plusieurs remarques cinglantes me viennent à l'esprit, je les garde en réserve et cette petite y aura le droit plus tard - il ne faut tout de même pas me sous-estimé, hein -. Je réfléchis et me rappelle un truc que j'avais lu je ne sais pas trop où, sur les chutes et les commotions ou un truc du genre. J'avais beau être blonde, j'étais pas mal intelligente, vu comme ça on dirait pas, mais ma moyenne était des plus acceptables...

    Alors que Béatrice en finie avec la rescapée, je m'approche de ma blonde favorite et m'empare de son coude fermement. Elle se plaint, comme si j'allais la croire, une petite pincée et elle crie au meurtre. Pourtant elle chute d'un estrade & fait semblant de ne pas avoir mal : et puis quoi encore ! Je roule des yeux et reporte mon regard dans le sien.

      - Veux-tu bien te calmer, espèce de menteuse !


    Elle me regarde l'air de dire qu'elle ne voit pas du tout de quoi je parle. Je soupire et croise les bras, une mine supérieure s'affichant tout à coup sur mon beau visage.

      - Je crois que tu as une commotion de gravité légère, ma chère.


    Ma jeune amie rit et hausse les mains se demandant où j'ai bien pu aller piger de telles informations. Il m'arrive de lire les rubriques scientifique et alors ? J'ai bien le droit d'être cultivée et de draguée en même temps à ce que je sache.

      - De un t'es confuse, de deux t'es étourdie & plus lente que d'habitude et de trois t'as l'air d'avoir de la misère avec la lumière du soleil, dis-je d'un ton sans appel.


    Elle semble vouloir rouspéter, mais je l'empêche, la connaissant assez bien pour savoir qu'elle manigancerait tout un manège. Je réfléchis à la meilleure solution : l'hôpital ou l'infirmerie ? Autant ne pas lui proposer, elle va s'enfuir en courant. Comment pouvais-je l'amener subtilement à l'un de ces endroit? Elle devait se faire examiner, c'était un fait. Comment m'y prendre, là est la question, mais Shelly a plus d'un tour dans son sac...

_________________
    Sexy Shelly
    Darling, je suis
    la plus belle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Béatrice E. Hopkins


— Humeur : MMmm
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
0/0  (0/0)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Sciences

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Mar 4 Aoû - 21:39

    La voilà qui me traite de menteuse...J'aurais tout vu décidément. Moi? Menteuse?...Ce serait trop bien me connaître! Enfin, elle décide de cesser de me lancer un tas d'injures à la figure (un petit, très petit, infime tas), puis croise les bras sur sa poitrine en adoptant sa petite mine supérieure qui habituellement me fait bien rigoler. Le seul hic est que cette fois cet air de supériorité m'est adressée, et je n'apprécie pas du tout, mais pas du tout qu'on prenne des grands airs avec moi. Je fronce les sourcils alors qu'elle se lance dans un jargon qui ne fait aucunement partie du cursus de droit, ha ça non, aucun lien et c'est la fille en Science qui vous l'assure. D'où donc pouvait-elle bien sortir cela? Shelly n'est pas du tout le genre de fille qui se plait à passer son vendredi soir enfermée à double tour dans sa chambre avec des exemplaire de national geographic. Je ris, démontrant ainsi l'absurdité de sa pseudo affirmation. Malheureusement elle ne rit pas avec moi, elle se contente de se renfrogner et d'entrer pleinement dans son rôle de scientifique de renom. Je soupire, puis l'écoute d'une oreille distraite. C'est uniquement lorsqu'elle termine son énoncée que je me retourne vers elle, forcée d’avouer qu'elle n'a pas tord sur ce coup là...Mais diable comment peut-elle en savoir autant? J'ouvre la bouche dans l'idée de réfuter l’ensemble de ses preuves, mais malheureusement elle m'en empêche hâtivement. Je croise à mon tour les bras sur ma poitrine, un tantinet agacée par les mesures que mon amie (je n'ai pas encore réfléchi à son statut) semble vouloir prendre. Je n’ai aucunement besoin de soins.

    Je dirige en silence ma main vers le haut de ma tête et constate qu'un petit renflement a fait son appariation, je grogne, réalisant que c’est douloureux, mais je grogne davantage alors que je repense aux paroles de ma grande (plutôt très petite) amie. Elle avait entièrement raison. J’ouvre encore la bouche, mais on me coupe pour une énième fois. Ça alors, qu’est-ce qui leur prend tous! Je vais sincèrement finir par m’emporter. Je laisse tomber les bras le long de mon corps et relève fièrement la tête alors que Coraleen s’adresse à moi sur un ton sévère. Depuis le temps je commence à savoir comment elle marche, mais encore plus horrible ELLE, elle sait exactement comme moi je fonctionne. C’est effrayant, je sais. Avec elle, il est hors de question de dire quoi que ce soit de déplacé. Donc en bref elle m’indique clairement qu’il est tout simplement inconcevable que je retourne à l’entrainement aujourd’hui .Elle me sourit chaleureusement, puis me fourre mon sac dans les mains, pour finalement se retourner après avoir fait un petit signe de tête significatif à Shelly. Je grogne dans ma barbe avant de pivoter vers l’autre blonde ;

      - Laisse, je n’ai pas besoin de toi


    Je pars seule. Mais ne le reste pas très longtemps, j’entends qu’on trottine derrière moi. Je fais volte face et aperçoit sans grande surprise, Shelly. Je fais de gros yeux en levant les bras.

      - T’as pas compris quand j’ai dis et je cite : Laisse JE N’AI PAS BESOIN DE TOI!!


    Je rêve où elle sourit. SI si, un immense sourire éclaire le joli visage de la reine des pestes. J’hoche la tête de gauche à droite, recommençant à marcher tandis qu’elle m’emboite le pas.

      - Et je peux savoir ce qui amuse madame?


    Elle ne prend guère la peine de me répondre, puis son hilarité redouble d’ardeur. Jeferme les yeux me maudissant pas la même occasion de m’entourer de personnes aussi…Sadiques. Nous atteignons rapidement la porte du vestiaire. Je souris brusquement au groupe d’élève qui n’a toujours pas bougé. Après tout, c’est en partie de leur faute si j’en suis là. Ils bloquaient honteusement la porte tout à l’heure rendant ainsi mon plan A ½ impraticable. J’enregistre quelques visages dans l’idée de réaliser quelques poupées vodou à leur effigie… Je pousse la porte suivie de prêt par Shelly. Maintenant que nous sommes seules, j’ai bien l’intention de lui faire part de mes sentiments à son égard…

    Je reste ahurie alors qu’elle ne m’en laisse pas le temps et se dirige vers son casier pour récupérer ses affaires et s’enfermer dans l’un des cabinets. Shelly, Pudique? Depuis quand? Pourquoi est-elle aussi pressée d’ailleurs…Nous ne sommes attendues nulle part! Je soupire bruyamment me disant qu’il est toujours possible de garder les reproches pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-and-me-in-atlanta.forumactif.com/
avatar
Shelly B. Heard
Bitchy Pom Pom Girl ♥

— Humeur : BITCHY
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Sam 8 Aoû - 0:35

    C'est finalement Coraleen qui la fait changer d'avis - ben oui , hein, c'est pas moi qu'elle va écouter ! -. Il faut dire qu'elle a une manière bien à elle de régler les choses. C'est comme ça et on ne discute surtout pas. C'est ainsi que ma meilleure amie - malgré que je n'étais pas du tout sûre que le titre soit toujours exacte - se retrouve avec son sac dans les mains direction les vestiaires.

    Elle croit sincèrement que je ne la suivrai pas ? Et puis quoi encore ! J'accèlère le pas, histoire de la rattraper - c'est que ses jambes sont plus longues que les miennes - . Puis une fois pratiquement à sa hauteur, madame se retourne en levant les bras en criant. Pfff, comme si ça allait m'arrêter. Elle me connait pas du tout ou quoi ? Je souris tant la situation est ridicule, cette petite Béa' toujours sur la défensive à grogner pour un rien. L'aide, ça s'accepte ! Mon sourire s'agrandit en je l'entends d'ore et déjà répondre " je n'ai pas besoin d'aide ". Phrase fétiche de madame. Je veux dire, tout le monde a besoin d'aide, sauf moi, mais c'est différent . Et même moi, lorsqu'un beau mec aux abdominaux découpés m'offre un coup de main, je l'accepte ! Enfin bon, là n'est pas le sujet principal. Béatrice se remet en marche, encore plus vite que la fois précédente et me demande ce qui m'amuse. Je ris et la laisse se le demander pour finalement lui répondre.

      - Je n'ai pas besoin de toi , dis-je en imitant son ton de voix.


    Elle me lance l'un de ces regards, mais je l'ignore.

      - À d'autres, mais pas à moi !


    Nous sommes à présent à la hauteur du vestiaire et je ne suis même pas certaine qu'elle ait entendu ou seulement pris la peine d'écouter ma réponse. Elle entre vite fait dans ce lieu culte de Pom-Pom Girls. Je m'y infiltre à mon tour et reviens vite fait à la réalité. Je me préparais à la guerre, j'allais l'enmener de force à l'hôpital s'il le fallait. Je m'empare de mes vêtements et me dirige vers l'une des cabines, histoire de méditer bien tranquillement mon plan machiavélique.

    Il fallait voir les choses en face : en ce moment-même, elle me détestait déjà. Autant en profiter maintenant, une pelleté de plus n'y changerait pas grand chose. Puis, peut-être qu'un jour - ou peut-être pas - elle comprendrait que j'ai fait ça pour son bien, sa santé. Que quelqu'un vienne me dire que je ne me préoccupe de personne ! Bon, c'est vrai que j'avais une part de culpabilité dans l'histoire - mais...c'est pas du tout ça qui gérait mes actes -. Comme si je pouvais avoir une crise de culpabilité, moi Shelly B. Heard. Elle n'avait qu'à ne pas agir en idiote aussi. D'un autre côté, si elle avait eu ses vêtements...Enfin bref, j'enfile mes Skinny et ma camisole au col en V, puis tente de mettre tout ça au clair.

      - Béatrice : habille toi.


    Je l'entend qui grogne, elle en avait assez de m'entendre lui dicter sa façon de faire, mais je m'en foutais, elle allait m'écouter ou je ne m'appelais pas Heard.

      - Et on ne discute pas ma chère.


    Un soupire.

      - Point à la ligne.


    Silence. La voix de la raison se serait-t-elle infiltrée en elle ? Oh miracle ! Je finis vite fait de m'habiller et enlève le verrou de ma porte pour en sortir. Et là que vois-je ? Rien, rien du tout.

_________________
    Sexy Shelly
    Darling, je suis
    la plus belle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Béatrice E. Hopkins


— Humeur : MMmm
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
0/0  (0/0)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Sciences

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Mer 12 Aoû - 15:55

    Elle veut que je m'habille. Je le fais. Je le fais en quatrième vitesse même. Allez up dans ma paire de jeans et dans mon haut, puis ensuite j'enfile mes escarpins (trouvés en solde). Je me relève et tend l'oreille, j'entend des bruissements. Je souris fier de moi, puis fourre mon équipement de meneuse de claques à l'intérieur de mon sac de sport. Si elle voulait absolument m'avoir, elle n'aurait qu'à me retrouver. Elle m'a déjà apporté assez d'ennuies ainsi. J'ai ma dose, de plus notre statue de BFF est à revoir. J'ai bien l'intention d'analyser tous les éléments de cette enquête avant d'établir la sanction! Bam hein! Si tu t'attendais à ça ma petite Shelly. Le bon petit chien chien en a marre... C'était peut-être un peu fort. Chien chien je veux dire. Je ne suis l'animal de personne... Je secoue la tête devant tant de divagation. Je me sens un peu perdue d'ailleurs. J'en reviens donc à mon plan, qui était de partir, de fuir ma petite blondasse d'ex BFF. Je me tiens le dos droit et le menton relevé alors que je pousse d'une main la porte donnant sur les couloirs de Columbia. Je souris à un groupe de jeunes hommes qui passent, puis laisse la porte se refermer derrière moi. C'est alors qu'une lumière ( si si ) s'allume sous ces cheveux blonds. Il faut à tout pris éviter ,durant les prochains jours,les endroits où se réunissent les joueurs de foot... Autant ne pas sortir de ma chambre! Finalement la lumière s'éteint aussi vite qu'elle était apparu. Ce n'est pas trop mon truc les illuminations soudaines.

    Je prend la droite,me disant que ce n'est pas très très malin de rester postée devant la porte du vestiaire. Je file donc jusqu'au bout du couloir, puis opte ensuite pour la gauche. Je me masse la nuque et le haut de la tête ressentant une douleur au niveau de l'endroit qui a été heurté lors de ma chute (spectaculaire). Je continue à avancer mon sac sur l'épaule alors que je constate que par mégarde je me retrouve dans le bâtiment politique. Je grimace, je n'ai aucune connaissance de cette partie de l'université. Je m'arrête un moment. tentent de me repérer,mais l'orientation n'a jamais été l'un de mes points forts. Dans un centre d'achat je ne dis pas... Sinon, ça craint sincèrement. Mon but est d'abord de rejoindre la plancher principal, de là je verrai.

    Le fait est que si ma mémoire est bonne, ce dont pour le moment je doute fort, un bâtiment me sépare encore de mon but. Le bâtiment des sciences, donc le mien. Récapitulons, si je parviens à trouver l'accès à mon bâtiment, de là je pourrais très facilement rejoindre le plancher principal. Le fait est que je dois d'abord sortir d'ici... Je ferme les yeux un moment alors que je semble perdre l'équilibre. Dis donc toi, qu'est ce qui t'arrive petite gymnaste. J'ouvre les yeux en recommençant à marcher, puis aperçois un banc à l'angle du couloir. J'y prend place, décidant de me reposer quelques minutes, histoire de reprendre de mes esprits (si cela est possible). J'attend une dizaine de minutes, mais sous ses mèches blondes, ça ne s'arrange pas. Je soupire telle une gamine me rendant à l'évidence. Shelly avait probablement raison. Je fais la moue en sortant mon portable de ma poche. Je file vers mon répertoire et sélectionne Queen Heard. pas besoin de vous dire qui a entrée son numéro par elle même...Je décide donc de lui envoyer un SMS, rendant les armes.

      Raison com d'hab. Bsoin d'aide.
      Lost parmis les politiciens.
      Mal au crâne
      Soryy
      Ta BBF 4ever


    Je sélectionne ensuite envoyer, puis pose mon portable à côté de moi sur le banc. Je pose mes coudes sur mes genoux et place ensuite ma tête entre mes mains. Les sous-vêtements, c'est galère. Je tâcherai de m'en souvenir à l'avenir. J'en suis là dans mes pensés alors que j'entend les notes du refrain de Love Sexe Magic. J'empoigne mon cellulaire, puis lis le dernier SMS envoyé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-and-me-in-atlanta.forumactif.com/
avatar
Shelly B. Heard
Bitchy Pom Pom Girl ♥

— Humeur : BITCHY
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   Mar 18 Aoû - 20:07

    Elle s'était enfuie. Enfuie de moi. Sa meilleure amie. Quelle galère ! Comme si je n'avais que ça à faire, courir après une déjantée toute la journée. C'est que ma popularité s'entretient, tiens donc ! Je soupire pour la je ne sais plus trop combien ième fois & m'asseois sur l'un des long bancs en bois. Où pouvait-elle être allée ? Sûrement pas où je la trouverais en moins de deux secondes. bref, j'étais dans de beaux dras : un campus c'est immense. D'ailleurs, c'était quoi l'idée de ne pas lui avoir collé un GPS, ça m'aurait été fort utile. Non, mais ! Elle est encore pire qu'une filette de quatre ans. My god, je ne pouvais pas la laisser toute seule dans cet état !

    Je me lève d'un bond et passe la porte des vestiaires. À nous deux Béatrice Hopkins, tu vas voir ce que tu vas voir ma chère. Je réfléchis quelques instants et me dit qu'elle n'était certainement pas retournée sur le terrain, quoi que...Non. Je prends donc la direction opposée et y vais au hasard. Je m'arrête prêt de quelques groupes leur demandant s'ils ont vu Béa'. Heureusement qu'elle se promène toujours avec moi, ainsi tout le monde sait de qui je parle, puisque, bien évidemment, on me connait partout où je passe ! Malheureusement, les réponses sont négatives partout où je me pose, je rebrousse donc chemin pour emprunter une autre direction, alors que mon cellulaire fait entendre les premières notes de " If you wanne be my lover ".

    J'extirpe l'objet de ma poche arrière et y voit le SMS de ma très idiote amie. Je soupire en interprétant son message : le bloc de science poliitque. Je lui poste aussitôt ma réponse.


    Bouge pas. J'arrive.
    Love yaa
    Queen S.


    Je remet aussitôt l'engin à sa place initial et me dirige d'un pas vif ves le bloc de politique. Je bouscule quelques personnes qui s'empressent de soupier et de geindre. Je leur lance un regard qui m'est propore et ses derniers s'excusent aussitôt. C'est bien mieux comme ça. Je continue ma route et c'est après quelques minutes que je l'aperçois, assise sur un banc, cellulaire entre les mains, une mine boudeuse pour couronner le tout. J'arrive à sa hauteur et pose une fois de plus mes mains sur mes hances. Je lui lance un regard révélateur qu'elle s'empresse de soutenir - elle n'allait pas si mal finalement -.

      - Tu veux bien me dire quand est-ce que tu vas comprendre que j'ai toujours raison ?!


    Elle me tire la langue et je soupire.

      - Bon, pas toujours, mais tu devrais savoir que je veux ton bien, non ?


    Je m'asseois près d'elle et lui tapote amicalement l'épaule. Ma petite Béa' semblait morte de fatigue. On devait faire un tour chez le médecin, c'était inévitable.

      - Tu te sens prête pour te relever ?


    Je me surprenais moi-même de pouvoir être aussi attentive aux autres. Bon, ce n'était pas n'importe qui, mais quand même. J'attends patiemment qu'elle soit en état avant de passer mon bras sous ses épaules pour l'aider à tenir sur pieds. On allait s'en rappeler longtemps de cette blague ! Elle, moi .... & tous les footballeurs de Columbia...

_________________
    Sexy Shelly
    Darling, je suis
    la plus belle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY   

Revenir en haut Aller en bas
 

Suis moi, fuis moi...Attention | PV SHELLY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Columbia :: 
COMPLEXE SPORTIF
 :: vestiaire ♀
-

Toute reproduction partielle ou totale
est strictement interdite.
Design by PartyMix(C)


Nous souhaitons la bienvenue à tout le monde sur le forum,
nous espérons que vous allez vous plaire ici.
Ce forum est une grande source de plaisir, il a pris beaucoup de temps à construire.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit