AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 New York is a Jungle ... Juice ! [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
avatar
Abbey McCallister


— Humeur : Parfaite !
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
67/100  (67/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: New York is a Jungle ... Juice ! [LIBRE]   Mer 29 Juil - 0:56

    Unes des premières questions qu’Abbey avait posé en arrivant ici était « Vous faites quoi ici lorsque vous n’avez rien à faire ?». Et, elle avait bien fait de le demander. Même si maintenant, ça fait pas mal de temps qu’elle habite ici, elle avait passé plus de temps à aller en cours et à travailler plutôt que de prendre du bon temps donc, la jeune fille ne connaissait toujours pas qu’elles étaient les endroits où aller et ceux à éviter. On peut dire que maintenant que la petite brune est devenue une citoyenne new yorkaise à part entière, son comportement a complètement changé, ses habitudes sont inversés, ses priorités sont différentes ... Sauf que là, passer deux heures après les cours à la bibliothèque à essayer de comprendre comment calculer la racine carrée du multiple de l’hypoténuse de la figure représenté sur son bouquin devenait assez insupportable. Elle avait absolument besoin de décompresser. Et plutôt que de faire exactement la même chose que ces derniers jours, elle préfère rompre cette routine et laisser ressortir l’ancienne Abbey. Celle qui passait ses nuits à faire la fête, et qui se réveillait à près de onze heure et ratait donc ses premiers cours de la matinée. Ok, ce n’est pas vraiment un exemple à suivre mais parfois, on a bien droit à quelques moments de détente.

    Il y a quelques jours de cela, elle avait surpris une conversation entre deux grandes blondes – à qui elle continu d’envier les longues jambes fines – qui parlaient d’une boite de nuit à Broadway. Elle ne connaissait pas trop le quartier mais, ça ne devrait pas être trop compliqué à trouver. Elle aura qu’à vérifier dans l’annuaire posé dans le hall de la résidence même si rien que l’idée de toucher à ce truc la dégouté un peu, mentalement et physiquement. Elle a toujours connu les endroits à fréquenté lorsqu’elle habitait à L.A., les annuaires, ce n’est pas fait pour une fille comme elle mais plutôt pour celles qui ne sortent jamais et ne sont même pas capable de dire où se trouve le café le plus proche. Après une demi heure passé sous la douche à écouter les chansons de Cindy Lauper, la jeune fille sortie de la salle de bain et se dirigea immédiatement vers sa garde de robe. Quelle tenue adopter pour une boîte de nuit new yorkaise ? Un jean, une robe ? Abbey attrapas le premier habit qu’elle trouva. Une robe assez légère et bleu, sa couleur préféré. Elle l’enfila puis glissa ses pieds dans une paire d’escarpin noir puis saisi la petite pochette de la même couleur dans laquelle se trouvait tout ce qui pouvait être indispensable à une jeune femme comme elle. Elle s’était maquillée assez rapidement et avait évité de trop en mettre, elle n’avait pas vraiment envie de ressembler à ces femmes de plus de quarante ans qu’elle avait croisé hier soir. Abbey fit signe à un taxi qui s’arrêta juste devant elle. Elle parla au chauffeur du fameux night club dont elle avait entendu parler. En un peu moins de vingt minutes, Abbey s’y trouvait ; et à l’intérieur. Sans difficulté, elle avait réussi à passer devant un groupe de jeune fille d’une quinzaine d’années surement vêtu des vêtements de leurs grandes sœurs et de trois jeunes femmes habillées en zébrure et motifs léopard. Quel mauvais goût ! La jeune Abbey traversa la salle pour atteindre le bar. Etre temps, elle était passé par les toilettes pour voir à quoi elle ressemblait. On ne sait jamais, son mascara aurait bien pu couler vu le temps humide qu’il faisait à l’intérieur.
    Debout devant le bar, Abbey décida finalement de s’y asseoir. Elle était venu pour s’amuser mais il y avait pas mal de gens bizarre. En attendant, elle préférait rester assise sagement. Elle interpella le barman, qui se trouvait de l’autre côté.

      " Je vais prendre la même chose qui est dans le verre de la fille là bas, ça à l’air plutôt bon; le truc rouge là. En faite non, je sais pas trop ce que c’est donc, je ne préfère pas tenter, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Surtout depuis la fois où j’avais bu ce verre qui était posé sur la table, j’avais cru que c’était le mien mais en faite non et c’est seulement après je me suis rendue compte que ..."



      LE BARMAN - "Dite moi quand vous serez décidé !"


    La jeune fille n’avait même pas eu le temps de finir sa phrase que le barman l’avait abandonné pour une autre cliente qui semblait être certaine de son choix et qui, une chose est sure, parlait beaucoup moins. C’est vrai qu’elle s’emportait souvent et qu’elle était capable de faire toute une conversation toute seule en faisait à la fois les questions et les réponses mais, c’était plutôt mal élevé de partir au milieu de la phrase de son interlocuteur. Mais le jeune homme ne semblait pas vraiment s’en rendre compte. Du moins, il faisait comme ci. Il devait surement faire partie de ces gens qui se trouvent mieux et supérieur que les autres. Abbey comprend qu’il soit un peu sur les nerfs. Elle n’est pas la seule cliente et il a surement autre chose à faire que de l’écouter parler.

      "C’est bon, je sais ce que je veux, et cette fois, j’en suis sûre. Un Jungle Juice. Non un Thé Glacé. Et puis non, je vais prendre un Jungle Juice comme d’habitude. Après tout, j’suis là pour m’amuser n'est-ce pas !"


    Abbey avait jeté un regard un barman en espérant avoir une petite réponse mais non. Il ne faisait que son travail et ne semblait pas vraiment aimer le contact avec le client. Bon, au moins la prochaine fois elle saura qu’elle ferait mieux de se taire. Mais ça faisait déjà une demi-heure qu’elle était là. Et, elle n’avait toujours pas adressé la parole à qui que ce soit. Du moins, elle n’avait toujours pas eu de vraie conversation. Les seuls mots qu’elle avait prononcés était « dégage» et « fout-moi la paix» à un homme qui semblait avoir le double de son âge. La jeune fille se releva, le verre à la main et en se retournant, elle faillit le renverser sur un quelqu’un. Une chance pour elle, ce n’était pas arriver. Finalement, elle était peut-être moins maladroite que ce qu’elle pensait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

New York is a Jungle ... Juice ! [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Manhattan :: 
BROADWAY
 :: le broadway - night club
-

Toute reproduction partielle ou totale
est strictement interdite.
Design by PartyMix(C)


Nous souhaitons la bienvenue à tout le monde sur le forum,
nous espérons que vous allez vous plaire ici.
Ce forum est une grande source de plaisir, il a pris beaucoup de temps à construire.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit