AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Candice Malice Tyler - The girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 13:35

[list]

NOM : Tyler
PRÉNOM : Candice Malice
ÂGE : 19 ans
GROUPE :très souple fillette Smile
CURSUS ÉTUDIÉ : Étudiante en politique.
VOYAGE DÉSIRÉ : Paris

HORS RP '

ÂGE : 19 ans
NIVEAU RP : 16/20 même si il est difficile de s'attribuer une note
NIVEAU D'ACTIVITÉ : 5 / 7
AVATAR :La belle Hayden Panettière
POSTE VACANT OU NON ? : Oui
CODE DANS LE RÈGLEMENT : Pv Savannah Like a Star @ heaven


Dernière édition par Candice M. Tyler le Lun 20 Juil - 21:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 13:35

CANDICE Malice TYLER

Le destin n'est pas une question de Chance. C'est une question de
Choix: Il n'est pas quelque chose qu'on doit Attendre, mais qu'on doit Accomplir.



    Mon histoire n’a rien d’un compte de fées. Vous savez, cela ressemblerait plutôt à Cendrillon sans toutes les merveilleuses choses qui lui arrivent ensuite. Je crois que nous devrions débuter au moment ou mes parents se sont rencontrés. Mon père, Josh Tyler, venait de terminer ses études de droit en France et s’apprêtait à quitter le pays pour partir rejoindre sa petite amie en Italie. Avant de s’envoler pour l’Europe, il avait voulu prendre quelques jours de repos dans un coin perdu de la France ; loin du bruit et de la pollution. Une façon de retrouver ses racines avant de partir. Mon père faisait partie de ces gens que l’on apprécie car il ne jugeait jamais les choses à son apparence et pourtant, cela contraste complètement avec l’image que j’ai de lui actuellement. Serait-ce New York et sa fortune qui lui monteraient à la tête ? Il y a des moments ou j’aimerais que tout redevienne comme avant...Bref, j’aurais le temps de vous exposer notre situation plus tard. De son côté, ma mère, Jemma Laurens, travaillait dans un café, au bord de la plage. Cet endroit lui appartenait et elle espérait créer une chaîne de cafés à travers le monde ; pour rappeler l’ambiance de la véritable France. Mais visiblement, personne n’était décidé à l’aider car tout le monde pensait que son projet était des plus utopistes. C’est alors qu’elle rencontra mon père, au bord de la plage. Vous me direz, endroit idéal pour un coup de foudre ? C’est vrai. Lorsque mes parents me racontaient leur rencontre, petite, ils me disaient toujours qu’ils étaient tombés amoureux de l’autre au premier regard. Mon père était fou de ma mère, si bien qu’il renonça à partir en Italie pour rester avec elle et l’aider dans son projet. Mes parents étaient insouciants de l’avenir et voulaient juste passer des moments tous les deux...Jusqu’au jour ou on leur annonça qu’un milliardaire voulait les aider. C’est ainsi que mon père laissa cette affaire à ma mère et qu’il reprit ses études de droit, pour ne pas oublier ce qu’il avait appris. On le nomma juge à la Cour Suprême. Ils vécurent le meilleur moment de leur vie et savaient qu’ils étaient faits pour vivre ensemble...Jusqu’au jour ou ma mère tomba enceinte. A première vue, ils étaient heureux d’attendre un enfant et ne cessaient d’en faire partout l’éloge ; enfin, surtout mon père...Car ma mère était restée très silencieuse à ce sujet. Josh Tyler n’était pas le père de cet enfant et Jemma se sentait tellement coupable de son infidélité qu’elle voulut avorter. Mon père, s’apercevant de la supercherie, lui empêcha de faire cette erreur par tous les moyens. Néanmoins, il ignorait toujours que cet enfant n’était pas de lui. Je vins au monde un vingt - trois juin en France. A ce moment-là, mes parents commençaient à devenir énormément riches ; mon père devenait un haut personnage de la cour suprême et ma mère remportait un franc succès avec sa chaîne de cafés. Après toutes ces années de travail, ce succès était amplement mérité. Lors de l’accouchement, ma mère continuait toujours de faire croire à mon père que j’étais bel et bien sa fille. Néanmoins, au bout de quelques semaines, Josh commençait à avoir quelques doutes...En effet, mes premiers cheveux apparurent et il se révéla qu’ils étaient blonds – d’un blond doré – ce qui surprit mon père puisque lui et ma mère étaient tous les deux noirs. Mon père fit part de ses doutes à la jeune mère qui ne cessait de nier en bloc...Sauf qu'elle finit par tout avouer. D’après ce que me répète souvent ma grand-mère, c’est à partir de ce moment-là que tout commença à se dégrader. Apparemment, mon père essayait sans cesse de pardonner à ma mère alors qu’il n’y arrivait pas. De son côté, ma mère regrettait tout ce qui s’était passé et se rendit compte que cet enfant allait lui pourrir son couple...Ils auraient pu divorcer mais voilà. Ma grand-mère me raconte souvent qu’elle avait essayé de les réconcilier mais que cela ne faisait qu’empirer les choses ; elle préféra donc laisser faire mais regrettait ce qui se passait. Mon père noya son chagrin avec son argent et ma mère, vouant désormais de la haine à un bébé, préféra me confier aux soins d’une nourrice qui m’aima comme sa propre fille. Ma grand-mère et elle restent probablement les seules personnes qui m’aient réellement aimée dans ce monde.Contrairement à aujourd’hui, j’étais une enfant très calme, toujours pleine d’entrain. Ma nourrice prenait un plaisir à m’éduquer, tandis que je ne me rendais pas compte que j’étais devenue un être singulier aux yeux de mes parents. C’est à l’âge de quatre ans que je commençais à m’apercevoir que je n’étais plus rien pour eux, sauf un objet de disputes. Je faisais souvent des dessins et les apportais à mes parents, comme une enfant normale le ferait. Cependant, ils jetaient un rapide coup d’œil en répondant un « merci » forcé avant de jeter mon œuvre à la poubelle. Au début, je pensais que c’était un bac ou l’on mettait des papiers importants que l’on reprendrait à la fin de la journée. Mais non. L’utopie d’un enfant, c’est beau mais malheureusement, ce n’est parfois pas suffisant pour masquer les plus grosses bêtises de certains humains. J’ai beaucoup pleuré et ma nourrice me disait qu’ils regretteraient leur geste et qu’ils m’aimaient quand même ; seulement, ils étaient bien trop occupés à travailler qu’ils en oubliaient le plus important. Et moi, comme une petite fille, je la croyais. A partir de ce moment-là, elle redoubla d’effort pour me combler d’amour et fit même venir ma grand-mère paternelle d’Amérique pour m’aider à surmonter tout ça. Ma grand-mère s’est très bien occupée de moi et commença à m’apprendre à dessiner avant même que je ne sache écrire ; car oui, Ella Hoppip avait été professeur d’arts plastiques et comptait bien à ce que quelqu’un reprenne le flambeau. Mes parents se fichaient totalement de ce que je faisais ; je n’étais qu’un pion qui leur permettait de leur construire une bonne réputation. J’étais un peu la « Suri Cruise » des Tyler. Cruel n’est-ce pas ? C’est ce que ma grand-mère ne cessait de leur répéter mais rien à faire. La gloire, la fortune et les faux semblants régnaient sur cette famille française.Ainsi, on peut dire que ma nourrice et ma grand-mère étaient mes deux marraines les bonnes fées. Ce furent elles qui m’amenèrent à l’école primaire le jour de la rentrée ou encore elles qui me consolaient à propos du mal que me faisaient mes parents. Elles avaient de plus en plus peur de mon comportement à l’adolescence. Bien que j’étais une petite fille calme et obéissante, je restais très fragile et prenais un malin plaisir à acheter des ours en peluche pour les éventrer. Ces petites choses rendaient mes marraines sceptiques quand à mon avenir. Ma grand-mère continua à m’enseigner le dessin, pendant que j’essayais de fournir le meilleur de moi-même en travaillant dur à l’école. Néanmoins, ma nourrice trouva plusieurs dessins sombres ; il m’arrivait d’en dessiner même si je savais qu’elle et ma grand-mère s’inquiétaient pour moi. Elles avaient vraiment peur que je ne devienne une « Amy Winhouse » ou autre.Et puis, vint l’âge tant redouté. Le vingt - trois juin deux mille quatre, je venais d’avoir onze ans, ce qui marquait mon entrée dans cette période ingrate qu’est l’adolescence. Je maîtrisais à la perfection le dessin, ce dont ma grand-mère était réellement fière. Il est vrai qu’à force de garder une colère contre mes parents, tout allait finir par exploser. A mon entrée au collège, les gens commencèrent à me considérer comme une fille riche et populaire. Contre toute attente, je ne cessais de répéter que ça n’était pas moi et que le succès et l’argent ne m’intéressaient pas. Seulement...A force de me le répéter, j’ai fini par tomber dans le piège et à me prendre au jeu. Je faisais désormais partie de ces filles à qui rien ni personne ne résiste. Mes parents se fichaient totalement de tout ça ; ce qui importait, c’était leur éternel succès. Quand à ma nourrice et à ma grand-mère, elles essayaient tant bien que mal de me faire changer d’avis mais c’était trop tard. Elles continuaient à m’élever comme si rien ne se passait. C’est alors que j’ai commencé à me rebeller. Ne demandant l’avis de personne, je suis partie chez le coiffeur et j’ai coupé mes cheveux noirs corbeaux, toujours noués en tresse. Au lieu de les avoir jusqu’aux hanches, ils étaient désormais au niveau de mes épaules. J’ai enchaîné avec l’achat de chaussures à talons et à seulement treize ans, je commençais à flirter avec des garçons de quinze ans. On ne faisait rien de mal, jusqu’au jour ou je suis allée plus loin que d’habitude et j’ai perdu ma virginité. Ma grand-mère et ma nourrice avaient du mal à accepter que je devienne un monstre et pourtant, elles continuaient à m’aimer, bien que la situation les fasse également souffrir. Pour attirer l’attention de mes parents, je n’hésitais pas à ramener des garçons à la maison, sous leurs yeux. Rien à faire. Ce n’était qu’un « caprice » de leur « fifille adorée ». Côté école, je n’étais pas une élève brillante; seul les sciences économique était la matière ou j’excellais le plus. J’étais toujours l’une des filles le plus populaires de l’établissement et j’adorais en jouer pour séduire de nouvelles proies. Certains me disaient que j’étais un monstre et que je devais arrêter immédiatement de faire autant de dégâts mais à vrai dire, séduire pour laisser tomber m’amusait. Je voulais voir ce que ça faisait de ne pas se sentir soutenue, délaissée par les premiers êtres qui sont censés vous aimer. C’est à seize ans que la goutte d’eau fit déborder le vase : lors d’une soirée, j’avais rencontré un junkie de vingt ans, éperdument amoureux d’une gamine largement plus jeune que lui. Il se droguait, il buvait et je suis sortie avec en le précisant bien à mes parents. Aucune réaction. Cela me faisait devenir folle ; je ne savais plus ce que je faisais et mes parents me menaçaient de m’envoyer dans un camp de redressement pour jeunes à problèmes. Qu’importe les avertissements, je continuais. Mes marraines souffraient mais ne voulaient pas rompre mon équilibre alors elles prenaient cette situation sur elle."

    Aujourd'hui, elle a dix - neuf ans et rien n'a vraiment changé. Elle vit ici depuis deux ans où elle a rejoint sa grand mère pour s'éloigner de ses parents. Elle décide de vivre sa vie même si elle décide de prendre des cours à l'université pour une vocation. Toujours aussi belle et aussi populaire, Candice Malice Tyler reste égale à elle même.


Dernière édition par Candice M. Tyler le Lun 20 Juil - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah T. Warldof
Présidente du Conseil Étudiant *

— Humeur : HAPPYNESS *
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
97/100  (97/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 13:41

Wow bel avatar. Bienvenue parmis-nous miss Smile Bonne chance pour ta fiche !
_________________



    J e suis joyeuse.
    J e suis heureuse.
    J e suis aussi généreuse.
    M ais je ne suis pas Zeus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://columbia-university.forumactif.org
avatar
Cassiopea J. Warldof


— Humeur : Smiling attitude
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Médecine

MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 13:43

bienvenuee && bonne chance pour ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 13:48

    Bienvenue sur le forum :]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 17:08

Bienvenue . Même si je me suis inscrite après toi xDD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zoey S. Myles
Rédactrice du journal étudiant.

— Humeur : Massacrante
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
90/100  (90/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Commerce

MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 18:18

    Bienvenue sur le fow'.
    Et bonne chance pour la suite de ta fiche, je suis passée par là =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shelly B. Heard
Bitchy Pom Pom Girl ♥

— Humeur : BITCHY
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
80/100  (80/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 18:27

Bienvenue sur le forum =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 19:24

    Merci pour votre accueil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 21:33

    Fini cheers enfin..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah T. Warldof
Présidente du Conseil Étudiant *

— Humeur : HAPPYNESS *
Féminin
Campus Life
— Moyenne d'examens:
97/100  (97/100)
— Vos relations:
— Cursus Étudié: Droit

MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 22:01

validee
_________________



    J e suis joyeuse.
    J e suis heureuse.
    J e suis aussi généreuse.
    M ais je ne suis pas Zeus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://columbia-university.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   Lun 20 Juil - 22:02

    Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Candice Malice Tyler - The girl   

Revenir en haut Aller en bas
 

Candice Malice Tyler - The girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dossiers d'inscriptions :: 
DEMANDES D'INSCRIPTIONS
 :: dossiers acceptés
-

Toute reproduction partielle ou totale
est strictement interdite.
Design by PartyMix(C)


Nous souhaitons la bienvenue à tout le monde sur le forum,
nous espérons que vous allez vous plaire ici.
Ce forum est une grande source de plaisir, il a pris beaucoup de temps à construire.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit